↑ Revenir à Ma Spécialité

Psychiatrie

« Vue en gros plan la vie est une tragédie mais en plan éloigné une comédie » Charlie Chaplin

Eugène Minkowski (un psychiatre français du XXème)
La psychiatrie ? « La plus scientifique des sciences humaines et la plus humaine des sciences »

 

Vaste, passionnante, humaine, innovante, gratifiante, déroutante, intellectuelle et émouvante,  aidante, parfois guérisseuse, toujours soignante, tantôt drôle, tantôt déchirante, engageant au plus profond de l’humain qui est en nous.

Jeune D4,
Si tu viens à Lille, tu ne regretteras pas le choix de la psychiatrie.

  • 25 postes/ an (selon DRASS, 2004: démographie des psychiatres : 15,1/ 100000 habitants dans le Nord, 9,1 dans le pas de calais; nationale= 23 : il y a de la place pour s’installer en post internat !)
  • Maquette : idem nationale (8 semestres dont au moins 2 en pédopsy et au moins 1 au CHU de Lille) à  la  différence que les stages hors filière ne sont pas obligatoires sur Lille.
  • Enseignement de qualité : sous forme de séminaires obligatoires à valider sur 4 ans (ex de modules : psy enfant, adulte, gérontopsy, psy légale) et facultatifs très instructifs, avec une initiation obligatoire à la psychothérapie (les principaux courants sont disponibles) ; congrès au cours de l’année
  • Pour master 1 de sciences : neuropharmaco ou neurosciences des émotions et des cognitions possibles; master 2 possible sur Paris (à 1h de TGV) ; la neurobiologie représente une des orientations principales de la recherche sur Lille
  • Terrains de stage : une vraie jungle, il n’y a pas assez d’internes pourvoyant à tous les postes ; 1 seul CHU où unités fermée, ouverte, un centre d’accueil et de crise (courte hospitalisation), une unité de jour pour examen ou traitement spécialisé (sismothérapie, stimulation magnétique transcrânienne…), une unité mère enfant ; liaison sur le CHU (pédo et adultes) ; sinon stage de secteur parfois en EPSM (avec consultation) de qualité inégale (très bon à très mauvais)
  • Points positifs de la psy : spécialité vaste (prend en charge tous les âges de la vie) très ouverte et très dynamique (sciences biomédicales et humaines, bouillonnement des idées (en permanence  on jongle avec plusieurs corpus théoriques contrairement au seul modèle médical classique)), très humaine et très à l’écoute des patients, passionnante et variée (diversité des pathologies de la maladie mentale à la névrose de cabinet et au trouble de l’adaptation en passant par l’expertise dans les tribunaux) ; une qualité de vie non négligeable ; la possibilité de soigner des gens très connus (comme Jésus Christ en personne, et plusieurs fois au cours de sa vie), manipuler de la pâte à modeler et des crayons feutres lors des consultations…
  • Points négatifs de la psy : globalement éloignement progressif de la médecine générale ; réputée comme une des spécialités les moins lucratives.
  • Points négatifs psy sur Lille : de grosses promo mais peu de postes de chefs de clinique au bout ; malheureusement : phénomène étrange : les internes poussent dans le nord et une fois mûrs tombent du fait de la gravité dans le sud d’où la désertification de certaines zones de la région

Et tu hésites encore après tout ça ?

Bienvenus à Lille en Psy !!!

Site Web : http://aiaip.free.fr