Revenir à Spécialités Médicales

D.E.S Endocrinologie, diabétologie, maladies métaboliques et nutrition

  • Nom de l’association: UNITED (Union nationale des internes d’Endocrinologie et Diabétologie)
  • Mot du référent: l’endocrinologie est une spécialité très intéressante, multi-disciplinaire, faisant appel à toutes les connaissances cliniques, biologiques et radiologiques. Le centre de Lille est un très bon centre de formation avec de nombreux terrains de stages et une variété dans la pratique et l’apprentissage. Nombreuses présentations de cas cliniques/dossiers, travaux inter-disciplinaires avec équipe chirurgicale (vasculaire/neurochirurgie) et médicale (infectiologue, néphrologue, gynécologue). 3 PU-PHs dans le service au CHU, nombreux PHs, 3 à 4 CCAs. 1 travail de mémoire de DES + 1 thèse. Plusieurs DESC/DIU/DU possibles. (Adrien Ben Hamou – interne 4ème semestre)
  • Coordonnateur du DES (et son adresse postale) : Professeur Anne VAMBERGUE (CHRU Lille – Hop. Huriez)

Maquette nationale

I – Enseignements (250 heures environ)

  1. Enseignements généraux

  • Méthodologie de l’évaluation des pratiques de soins et de la recherche clinique et épidémiologique en endocrinologie ;
  • Organisation, gestion, éthique, droit et responsabilité médicale en endocrinologie.
  1. Enseignements spécifiques

  • Anatomie, embryologie, développement et physiologie des glandes endocrines ;
  • Principes de génétique, d’immunologie et d’oncologie appliqués à l’endocrinologie ;
  • Pharmacologie (métabolisme, posologie, action et toxicité) des médicaments usuels en endocrinologie.
  • Explorations morphologiques, histologiques et fonctionnelles en endocrinologie ;
  • Bases physiologiques de la nutrition et de l’alimentation ;
  • Épidémiologie, physiopathologie, anatomopathologie, diagnostic, pronostic et traitement des maladies des glandes endocrines : insuffisances antéhypophysaires et syndromes d’hypersécrétion hypophysaire, insuffisances thyroïdienne et hyperthyroïdies, hypo-, pseudo-hypo- et hyperparathyroïdies, insuffisances surrénaliennes et hypercorticismes, hypogonadismes, hyperandrogénie, dysgénésies gonadiques, troubles héréditaires de l’hormonosynthèse, tumeurs sécrétantes et non secrétantes ;
  • Épidémiologie, physiopathologie, anatomopathologie, diagnostic, pronostic et traitement des troubles du métabolisme et des pathologies de la nutrition : diabète, hypoglycémies, obésité et troubles du comportement alimentaire, dyslipoprotéinémies ;
  • Épidémiologie, physiopathologie, anatomopathologie, diagnostic, pronostic et traitement des états intersexués, des troubles pubertaires et de la reproduction ;
  • Organisation et prise en charge des urgences en endocrinologie.
  • Principes généraux, indications et suivi de la chirurgie et des transplantations en endocrinologie.

II – Formation pratique

  • Quatre semestres dans des services agréés pour le diplôme d’études spécialisées d’endocrinologie et métabolismes, dont trois au moins doivent être accomplis dans des services hospitalo-universitaires ou conventionnés. Ces semestres doivent être effectués dans au moins deux services ou départements différents.
  • Un semestre dans un service agréé pour le diplôme d’études spécialisées de cardiologie et maladies vasculaires, de gynécologie-obstétrique et gynécologie médicale, de médecine nucléaire, de neurologie, de néphrologie ou de pédiatrie (à orientation endocrinologique), ou dans un laboratoire d’explorations fonctionnelles agréé pour le diplôme d’études spécialisées d’endocrinologie et métabolismes.
  • Trois semestres dans des services agréés pour d’autres diplômes d’études spécialisées que le diplôme d’études spécialisées d’endocrinologie et métabolismes ou pour des diplômes d’études spécialisées complémentaires.

  • Maquette locale: 3 stages cliniques en Endocrinologie au CHRU de Lille + 1 stage de périphérie ; 4 stages libres.
  • DESC accessibles: nutrition, oncologie, andrologie …
  • DU/DIU possibles: Hypophyse, Tumeurs Endocrines, Thyroïdologie, Echographie
  • Stages ouverts: tous les stages en médecine, nutrition, médecine nucléaire, endocrino-gynéco, infectiologie …
  • Problèmes éventuels rencontrés dans la spécialité: 0

Liens